Les Amants Papillons






Avec les Amants Papillons, Benjamin Lacombe livre un nouveau conte empreint de romantisme et de mélancolie. 

Benjamin nous invite dans un univers différent de celui auquel il nous avait habitué par le passé puisque son œuvre nous ouvre les portes d’une légende chinoise vieille de 1600 ans. En effet, l’histoire proposée par Benjamin s’inspire directement d’une très célèbre légende chinoise dénommée La Romance de Liang Shanbo et Zhu Yingtai. Cette légende relate l’histoire tragique de deux amants qui, tels Roméo et Juliette, finiront par être réunis dans la mort. 




Dans les Amants papillons, Benjamin nous raconte l’histoire de Naoko, jeune fille élevée dans un petit village dans la pure tradition japonaise, qui se voit contrainte de rejoindre la ville pour poursuivre son enseignement afin de devenir une femme du monde. Sauf que Naoko a davantage l’âme d’une poète et préfère lire et écrire. Naoko décide de se déguiser en homme pour étudier la littérature. Elle rencontre alors Kamo…



L’histoire présentée dans ce livre est plus courte que la véritable légende qui est dotée en réalité de davantage de détails, même si l’intrigue reste la même. Ceci facilite sans doute la compréhension aux enfants, mais surtout, il me semble qu’une histoire a d’autant plus d’impact lorsque celle ci est concise. Surtout lorsqu’il s’agit d’une histoire avec une issue tragique. Une lecture là encore réservée aux enfants un peu plus âgés. Si le texte se lit certes très rapidement, il vous faudra peut être comme moi davantage de temps pour apprécier les dessins de Benjamin… 




Le livre commence avec une très belle fenêtre japonaise qui nous laisse entrapercevoir cet univers poétique. Il faudra attendre quelques pages avant de découvrir le visage de Naoko présentée au début sous forme d’ombres. D’ailleurs, bien souvent les ombres viendront ponctuer le récit, l’ancrant ainsi un peu plus dans la tradition orientale.



Finalement, nous découvrons Naoko. Mais l’auteur ne nous présente ici que l’image du reflet de la jeune fille dans le miroir. Peut-être pour nous rappeler que souvent, les choses ne sont qu’apparence… Cette jeune fille doit honorer son père en devenant une femme respectable alors qu’elle aspire en réalité à toute autre chose. Aller à l’école, comme les garçons. 



Et les papillons. On les retrouve tout au long de l’histoire, au recoin de chaque image. Comme des guides nous menant à l’issue de cette belle légende. Finalement, les deux amants finiront à leur tour par se métamorphoser. Ils quittent alors leur enveloppe terrestre qui les condamne à la séparation, pour devenir papillons. Depuis cette légende, dans la tradition chinoise, le papillon est symbole d’amour éternel.




Les informations sur le livre

Les Amants Papillons
Seuil Jeunesse
Album broché 27 x 39 x 1 cm
Parution 31.10.2007
ISBN 978-2-02-096205-6
31 pages
Prix approximatif 18 euros

Se procurer le livre






A consommer sans modération...

La presse (extraits)



Les petites anecdotes...


* Les Amants Papillons possède une adaptation au théâtre! Cette pièce directement inspirée du travail de Benjamin a été jouée du 12 au 17 octobre 2010 lors du salon du livre de Troyes.








 crédit photos Celawhat'

* Le 16 octobre 2010 a été vendu aux enchères la création Madame Butterfly à la galerie Daniel Maghen.



Pour finir, rien que pour vos yeux...

Poupée Madame Butterfly
réalisée en collaboration avec Julien Martinez





Exposition Contes
Hippodrome de Vincennes
Décembre 2010




Exposition L'Etrange Parade
Echirolles
18 avril au 2 juillet 2011



Exposition Memories
Galerie Daniel Maghen
13 décembre 2011 au 14 janvier 2012


photos Alyz photographies

Promotion

Librairie Eyrolles

Les goodies

Présentoir espagnol


carte vernis (à droite)

Carnet de pensées secrètes

Commentaires