Ondine



Ondine n’est pas une histoire d’amour, mais une histoire de passion. Quelles différences , demanderont les lecteurs les moins avertis. Et bien, si les histoires d’amour finissent mal…en général , les histoires passionnelles ont toujours une fin tragique.

Pour ce nouveau livre illustré, Benjamin Lacombe fait appel à une figure mythologique très ancrée dans la littérature germanique. Ondine est une nymphe, un esprit des eaux d’une grande beauté, mais dépourvue d’âme. C’est une créature relativement semblable aux sirènes mais qui à la différence de ces dernières occupe non pas la mer mais les cours d’eau, les rivières et les fontaines. Ici non plus, pas de queue de poisson pour Ondine.

La Ondine de Benjamin Lacombe s’inspire de la pièce de théâtre de Jean GIRAUDOUX, lui empruntant les noms des divers protagonistes. Cependant, l’histoire demeure bel et bien un conte, et de ce fait se rapproche davantage des écrits de Friedrich de la Motte-Fouqué qui dès 1811 contait l’histoire de Ondine se mariant avec un chevalier pour obtenir une âme. Il y aurait multiples éléments à raconter de ces différentes œuvres mais ce qui nous intéresse aujourd’hui est bel et bien l’interprétation qu’a faite Benjamin Lacombe de cette histoire.

Dés les premières images, Benjamin illustre avec grande délicatesse ce à quoi ressemble un esprit des eaux. Et même si la vérité sur la vraie nature d’Ondine ne sera révélée que quelques pages après le début de l’histoire, les calques utilisés par l’auteur nous plonge à proprement parler dans cette histoire d’amour qui semble vouée à être engloutie par les vagues.


Le chevalier Herr Hans de Ringstetten, d’une beauté traditionnelle de conte, va croiser au gré de son voyage Ondine. Ondine, qui semble l’incarnation de la beauté même. Le visage pur et enfantin, de grands yeux verts. Mais surtout, une longue chevelure couleur feu. Il est intéressant de noter la façon dont les contes associent la beauté d’une femme à sa longueur de cheveux, les plus belles princesses arborant de très longs et soyeux cheveux. Pourtant, ici, à travers ses illustrations Benjamin nous montre que c’est cette beauté qui mènera le chevalier à sa perte. Très rapidement dans l‘histoire, Benjamin illustre une Ondine se servant de sa longue chevelure pour attirer à elle son preux chevalier. Pour toujours.


Cette histoire tragique est également ponctuée par la présence d’une seconde femme, Ursule, qui viendra elle aussi tourmenter le cœur du beau chevalier. Tout oppose Ondine et Ursule. Ursule, fille adoptive d’un duc tout puissant, fut élevée dans la richesse et la volupté. C’est une femme courtisée. Ondine a quant à elle grandit dans une famille adoptive pauvre. Elle semble n’être encore qu’une enfant. En illustrant Ursule, Benjamin accentue cet antagonisme. C’est une femme au visage mate, les cheveux d’une couleur noir de jais. Ursule aussi exercera son emprise sur le chevalier. Et une nouvelle fois Benjamin illustre l’opposition qui s’exerce entre Ondine et Ursule. Ondine, esprit de l’eau, attire à elle le chevalier dans les eaux profondes. Ursule emprisonne Hans de ses racines, pour l’ancrer à jamais sur la terre.

L’eau et la terre. La douceur et la fermeté. Le bonheur et le silence. Tant de choses opposées qui mèneront à la perte du chevalier éperdument amoureux. 

Il va sans dire que Ondine de Benjamin Lacombe est réservé à un public plus adulte. Je suis toujours grandement étonnée de trouver les œuvres de Benjamin au milieu des livres pour très jeunes enfants… Pour ma part, j’ai grandement apprécié cette oeuvre qui demeure une des plus belles créations de Benjamin. J’aime aussi la fin de l’histoire. Comme vous l’avez sans nul doute compris, celle ci n’est pas heureuse. Mais je vous avoue que je suis lasse des livres qui adoptent les règles du tragique sans pour autant assumer une fin difficile. Je n’affirme pas que ce livre plaira à tout le monde et sans doute cette histoire touchera davantage les amoureux dans l’âme. Cependant, je vous invite à découvrir au plus vite cette histoire magnifiquement illustrée par Benjamin. Et peut-être que ce sera votre cœur qu’Ondine finira par emporter…




Les informations sur le livre

Ondine
Albin Michel Jeunesse
Album relié 26 x 32 x 1 cm
Parution 25/04/2012
ISBN 978-2-226-24031-6
30 pages
Prix approximatif 19 euros

Se procurer le livre
http://livre.fnac.com/a4055394/Benjamin-Lacombe-Ondine

A consommer sans modération...


Sur le blog de Benjamin

La presse (extraits)

Les petites anecdotes

Le 3 octobre 2012, l'album a été réédité en une version collector. Cette édition limitée incluait un tirage d'art exclusif et certains calques figurant dans le livre ont été remaniés par l'artiste.



Pour finir, rien que pour vos yeux...

Exposition L'Etrange Parade
BFM de Limoges 
21 avril au 16 juin 2012

Photo cuteamalia.canalblog.com

Photo cuteamalia.canalblog.com

Original de la couverture en vente à Christie's en mars 2014

Les Goodies
Kakemono d'Ondine a gagner en mai 2012 sur le blog wiz

Agenda 2013


Divers

croquis


Carte de voeux 2012 postée sur le blog de Benjamin

Commentaires